Paris - Chartres en vélo par la vallée de la chevreuse - Veloby
Paris - Chartres à vélo

Aux portes de Paris, nous avons la chance d’avoir des trésors d’architecture et de paysages. En vélo, à notre rythme, on savoure d’autant plus. Très peu de piste cyclable sur l’itinéraire Paris-Chartres, mais l’avantage de la vallée de la Chevreuse, c’est que la fréquentation des cyclistes sur route est dense. Les automobilistes sont donc « un peu » plus vigilants.

L’avantage de cet itinéraire est de partir directement de chez soi, et pour peu qu’on ait la chance d’apercevoir un rayon de soleil on se sent tout de suite en vacances ! Des bouses de vaches, des vielles fermes en ruine, des hangars agricoles, des tracteurs, des champs de colza en fleur, des poules… tout pour émerveiller les enfants et déconnecter les parents du stress de la semaine !

Le parcours

 Toute l’équipe de veloby a adoré :

  • pique-nique à Montigny le Bretonneux, j’avoue c’est pas un endroit magique mais une aire de jeu pour les tout petits, des espaces de pelouse pour s’allonger et tout ça sans faire de détour, c’est plutôt bien non ?
  • bien sûr, il y a le château de Versailles
  • Juste avant d’arrivés au magnifique château de la madeleine sur les hauteurs de Chevreuse, avec son pont levis, une route interdite aux voitures au milieu des champs de colza. Quelles couleurs ! A nous la liberté !
  • Dampierre en Yveline : le magnifique château et ses jardins à perte de vue
  • Cernay la ville : une excellente boulangerie au croisement de la rue de la poste et de la rue de Rambouillet, pil’poil en face d’un shoppi parfait pour faire 3 courses pour le soir et le lendemain.
  • pour les amoureux des belles pierres, des centaines de maison à couper le souffle, certaines modernes, d’autres début 19ème très bien rénovées, des petits châteaux privatisés et des terrains immenses qui font perdre la tête à nous, pauvres parisiens d’adoption! Les joueurs de foot y ont d’ailleurs leur pied à terre… Du grand luxe !
  • La fôret de Rambouillet, un vrai petit régal pour finir notre première journée et découvrir notre endroit magique au fond de la forêt : Huttopia
  • une petite épicerie-bar juste sur notre chemin à Emancé. Ça existe encore ! Le temps semble s’être arrêté dans les années 60-70. Parfait pour faire quelques courses pour notre pique nique !
  • De Rambouillet à Chartres, la route est beaucoup plus cool, il y a même des itinéraires vélo et des pistes cyclables en arrivant sur l’agglo de Chartres. Le plan vert est immanquable par contre le dimanche après-midi avec beau temps, il faut lever le pied et partager le chemin avec les piétons.
  • sans oublier la cathédrale de Chartres, tout simplement exceptionnelle. Je comprends mieux pourquoi elle a inspiré de nombreux peintres.

Toute l’équipe de veloby a été déçue par :

  • Les passages dangereux ou pas très agréables du fait, notamment, des longues montées : à St Cyr l’école, après Voisins-le-Bretonneux, une descente assez dangereuse (car pas de piste cyclable) mais heureusement dans la vallée de la Chevreuse, les cyclistes sont rois et les voitures sont habituées à ne pas doubler dans les boucles, à Milon la chapelle : une pente à plus de 16% (non non j’exagère pas !) et à Senlisse, une longue montée.
  • les horaires de visite de la bergerie nationale de Rambouillet que nous n’avons pas pu visiter à notre étape à Rambouillet.
  • le manque de petite commerce pour faire nos courses alimentaires.
  • l’accès difficile en vélo + remorque à la cathédrale de Chartres. Mais pousser les vélos vaut bien le coup !
  • les pistes cyclables à l’arrivée sur Chartres partagées avec les piétons sur le plan vert.
  • A la gare de Chartres, pour notre retour en train, le contrôleur ne nous a pas laissé l’autorisation de traverser les voies avec nos vélos. Nous avons été obligés de descendre puis de remonter les vélos par les escaliers. Pas évident avec une remorque, 2 vélos, des sacoches et un bébé de 2 ans !
  • Les voyageurs de fin de weekend qui prennent le TER n’aiment pas du tout les vélos! Petit conseil, placez à l’arrière du train et demandez quel est le côté de descente des passagers ! Heureusement le voyage ne dure qu’une heure !

La vallée de la Chevreuse ça se mérite ! Beaucoup de relief mais c’est largement faisable en famille.

Petit récapitulatif : 

  • Période : 2 jours week-end avril 2011
  • Transport :  vélo  et retour en train régional
  • Hébergement : Camping Huttopia Rambouillet – 22€/nuit. Il existe aussi des cabanes, canadiennes, huttes.
  • Repas : pique nique (boulangerie, superette) et Restaurant du chalet Huttopia (crêpe party, fondue, pierrade…)
  • 1 enfant : Minipétoulette 2 ans
  • Visite et excursion : 105 km à vélo
  • Budget global approximatif : 80€
  • Equipement vélo : 2 VTC, 1 remorque enfant 1 place
  • Niveau difficulté vélo : beaucoup de relief, niveau intermédiaire, circulation modérée.

Dans nos bagages : 1 GPS (pour enregistrer le tracé), 1 remorque, 1 tente ultra légère, 3 duvets, 1 change chacun, trousse de toilette, serviettes, la trousse de secours, l’appareil photo, les dépannages d’urgence (chambre à air, pompe…), le pique nique du midi, 2 gourdes et un biberon.

Ça vous tente ?

Cet article Paris – Chartres par la vallée de la chevreuse est apparu en premier sur La bougeotte en famille.
Retrouvez plus d’articles sur La bougeotte en famille

Crédit photo : La bougeotte en famille

Classé dans Cyclotourisme

Laisser un commentaire